• à la une : Christiane Taubira : « Si la gauche accepte de subir le discours de la droite, elle renonce à elle-même »
  • Le nouveau film de Xavier Dolan a été sacré Grand prix du festival de Cannes
    à la une : "Juste la fin du monde" ou l’insolence du génie
  • à la une : Dark Parvenu #1 : Les nootropes
  • ©DR Deux enfants du village de Lampedusa jouant en mer
    à la une : "Fuocoammare, Par-delà Lampedusa", un documentaire poignant sur la situation des migrants à Lampedusa
  • à la une : La petite cuisine d'Axel : le magret de canard

Jean-Marc Diehl travaillait dans les assurances. Il s’était promis de prendre plus de temps pour être « au contact des gens » pendant sa retraite. Aujourd’hui, il travaille aux Restos du cœur, notamment en tant que représentant. C’est dans cette perspective, et suite à l’invitation du projet collectif Axit, qu’il a présenté lundi midi la nouvelle collecte d’hiver 2016/2017 à Sciences Po.

Par Laura Damblemont et Elorn Goasdoué

Les premiers pourparlers de paix entre le gouvernement de Bachar al-Assad et les rebelles syriens se sont ouverts lundi 23 janvier 2017 à Astana sous l’égide de la Russie, de la Turquie et de l’Iran. Au-delà des difficultés à parvenir à un accord stable, ces négociations mettent en lumière une collaboration russo-turque toujours plus étroite. Celle-ci peut sembler étonnante quand on sait que les deux nations ont plus fréquemment tendu à être des ennemis chroniques que des alliés.

Par Julie Wagner

Rassemblement des jeunes de la rentrée 2016, les Nocturnes étudiantes ont eu lieu il y a 10 jours sur la place Carnot. Le dispositif de sécurité a été fortement renforcé dans le cadre du plan Vigipirate. Jeudi 29 Septembre, place Carnot. De nombreux jeunes se pressent devant les barrières pour accéder au site en émoi. Une organisatrice explique que l’an dernier, plus de 14.000 étudiants se sont pressés sur la place.

par Salomé Hénon-Cohin

La vallée de la Roya a fait les Unes du monde entier à cause du jugement de Cédric Herrou, agriculteur militant qui accueille et transporte des réfugiés le long de la frontière franco-italienne. Même si la question de l’accueil divise les habitants, ils sont une centaine à s’engager dans Roya Citoyenne, l’association qui coordonne ces efforts. Du haut de ses 75 ans, le père Asso, prêtre responsable pour toutes les églises de la Roya, est une figure du mouvement. Rencontre avec un catholique humaniste.

Par Philippe Pernot