CAMPUS

Der Parvenu a recueilli en exclusivité les premières impressions de Cyann Starck et de Léo au sortir de leur élection au poste de délégués du Conseil de Vie du Campus. Ils ont répondu à nos questions, et nous dévoilent leurs ambitions pour l’année à venir.

Par Luca Lefèvre & Cosima Sagmeister

Nous avons reçu les fraîchement réélus au CVC Guillaume Hiller et Solveig Maier. Ils sont arrivés rayonnants et ont répondu avec humour et sérieux à nos questions. Découvrez ici leur interview exclusive.

Par Antoine Claval

Nocturnes étudiantes or not nocturnes étudiantes ? That was not the question, la soirée Africaction de ce jeudi 27 septembre se révélant un bien meilleur plan. Récapitulatif pour les absents (voire infidèles) d’un événement court mais exceptionnel.

Par Cosima Sagmeister et Clément Kasser

Die BDE-Liste ist gewählt und langsam pendelt sich der organisatorische Alltag ein. Wie so oft im Leben gibt es Gewinner nur, wenn auf der anderen Seite eine Partei leer ausgeht. Eine gute Gelegenheit also einen Blick auf die zweite BDE-Liste des letzten Jahres zu werfen, die von SciencesPokémon geschlagen wurde. Wir präsentieren ‘Die Bruderschaft der Elite’: Anna, Anke, Célia, Laudine, Mathilde, Olivier, Patrick und Théodore - Das Leben nach dem BDE-Wahlkampf.

Propos recueillis par Cosima Sagmeister

Paris, VIIe arrondissement. Le rendez-vous est pris Place saint-Thomas d’Asquin, à deux pas du Boulevard Saint-Germain et pourtant, on croirait être en province. Face à moi se dresse un bâtiment imposant, l’hôtel de l’Artillerie, couvent construit par les Dominicains au XVIIe siècle mais possédé par l’armée française depuis la Révolution. C’est dans ses murs que s’installera le nouveau campus de Sciences Po à partir de la rentrée universitaire 2021-2022.

Par Antoine Claval

Jedes Jahr erhalten mehr als tausend Studierende des Instituts für politische Studien in Paris – auch Sciences Po Paris genannt – ihr Master-Diplom. 2015 haben 75% von ihnen beschlossen, direkt den Einstieg ins Berufsleben zu wagen. Von ihnen berichten 87%, innerhalb der ersten sechs Monaten nach ihrem Abschluss, direkt eine Anstellung gefunden zu haben. Diese Zahlen klingen vielversprechend und dienen oft als Aushängeschild der Bildungseinrichtung. Was allerdings auffallend ist, sind die Beschäftigungszweige, in denen die Abgänger eine Position finden: 73% nehmen eine Stelle im privaten Sektor an. Die große Mehrheit von ihnen findet ihren Weg in die Wirtschaft und in die Politik. Worüber allerdings wenig gesprochen wird, sind jene Sciences Po Abgänger, die beschließen einen eher untypischen Werdegang einzuschlagen.
In zwei Gesprächen mit ehemaligen Studierenden des europäischen, deutsch-französischen Campus von Sciences Po Paris, werden solche alternativen Möglichkeiten ausgeforscht, um den Lesern neue Perspektiven zu eröffnen.

Par Cosima Sagmeister

On poursuit cette série aujourd’hui avec nos équipes de volley et de basket. Performances, émotions et belles actions furent au rendez-vous. On commence sans transition avec le volley.
Déjà auteurs d’une très belle prestation au WEIS de Poitiers, nos volleyeurs ont récidivé! Après être facilement sortis de leur poule face à Poitiers et Euraf, les voilà en demi face à Dijon, surprenant deuxième. Il en fallait plus pour faire ployer nos solides joueurs qui n’avaient qu’un objectif en tête : la finale face à Euram. La salle, avec une ambiance survoltée grâce à la Chauffierung du cheer, était prête à exploser à tout moment.

Quel régal ! Nico Le Sport était sur le pied-de-guerre tout le week-end pour supporter l’ensemble des sportifs nancéiens engagés dans ce RotUndWEIS. Victoire, déception et émotions étaient au rendez-vous lors d’un WEIS plus que réussi. Le premier grand débrief c’est maintenant (et rien que pour vous) !

On commence en bombe avec le football et ses 2 merveilleuses équipes, féminine et masculine, toutes deux vainqueurs de leur tournoi respectif ! Nico a eu le droit à un spectacle époustouflant, avec deux finales de haut vol.

Nico Le Sport a décidé d’adopter un format assez particulier pour cette chronique, puisque 2 rencontres uniquement ont eu lieu cette semaine. (Lisez jusqu’à la fin. Ça en vaut la peine, promis !)
Dans un premier temps, le rugby masculin a brillamment confirmé sa deuxième place au classement, synonyme de FI-NA-LE ! En effet, ils ont bravé les intempéries et se sont imposés dans tous leurs matchs - à l'exception de celui contre STAPS, décidément bête noire de nos joueurs - avec la détermination qu'on leur connaît.

Le week-end dernier avait lieu le traditionnel weski organisé par le BDS et le BDE. Rendez-vous samedi matin 4h45 devant Sciences Po pour notre vaillant Nicolas Le Port. Quelle joie de retrouver tout ces sciences pistes en combi de ski, plus ou moins flatteuse, et avec le sourire s’il vous plait ! Deux heures plus tard, nous voilà arrivés à Gérardmer, la plus grosse station de ski des Vosges, qui affiche tout de même vingt-huit pistes au compteur ! Une fois ses chaussures difficilement chaussées, tout ce petit monde s’élance sur des pistes à la neige clairsemée … Certains découvrent d’ailleurs, à leur grand dam, que non, on ne peut pas skier sur de l’herbe.

Nico avait un calendrier serré cette semaine. Il a traversé Nancy à une folle allure pour suivre ses petits sportifs préférés dans leurs péripéties.

On commence par le hand, lundi soir. L’équipe repart malheureusement avec une courte défaite de trois points d’écart, contre une équipe visiblement bien plus habituée à jouer ensemble. L’écart aurait pu être plus important si le téméraire gardien Lucas Poirrier n’avait pas stoppé la balle par trois fois avec sa tête, son ventre et sa mâchoire!

Nico Le Sport vous prie de l’excuser pour cette longue absence, et sait qu’il a cruellement manqué dans votre quotidien. Mais il faut dire que ces derniers temps n’ont pas été marqués par de très grands événements sportifs. Et puis quand même, les JO d’hiver, ça prend du temps ! Il suffit de regarder les écrans des ordis en amphi pour s’en rendre compte.

Après plusieurs semaines d’absence, la chronique sportive de Nico Le Sport revient ! Nouveaux matchs universitaires, nouvelles victoires ou encore renouveau sont au programme après un WEIS plus qu’encourageant !
On commence cette semaine avec l’écrasante victoire du football masculin par 7 buts à 2 contre l’équipe numéro 6 de STAPS. À souligner la présence sur tous les fronts du grand Dany Perez, auteur d’un triplé qui lui permet de postuler pour le Charlemagne du Yaya Touré. Le gros travail collectif commencé dès le début de la saison est en train de porter ses fruits avec des automatismes de plus en plus intéressants. Nico Le Sport félicite l’effectif de cette Mannschaft dans son ensemble et n’a aucun doute quant à une probable victoire finale aux Collégiades !

Last weekend, the 6th MUNancy conference took place at the European Franco-German campus of SciencesPo Paris in Nancy. About 100 delegates, including around 25 externals, dedicated their weekend to debating on the challenges of the 21st century. The themes ranked from the looming environmental refugees crisis to women’s workforce. Topics such as corruption in FIFA – becoming increasingly important with the growing political power of such international organisations – were not left out.

On débute avec l’évènement, que dis-je, le cataclysme, que dis-je l’odyssée de la semaine : une victoire du rugby masculin 3 essais à 2 contre les champions universitaires de l’an passé. Irritée par la chronique de la semaine dernière, l’équipe montre à NLS et au campus qu’elle peut s’imposer au WEIS ! Rendez-vous compte, même Ruben n’était pas encore à Nancy lors de la dernière victoire de l’équipe…

La saison a été lancée et bien lancée par l’équipe masculine de basket : trois victoires et une défaite. Fait marquant à relever: le tir monumental de la gagne du Seigneur de la balle orange, Simon Kessler aka Kobe Bryant! Ce fut un véritable coup de massue pour les adversaires, qui ont perdu leur fair-play face à la joie à peine masquée des Rouges et Blancs.

par Nico Le Sport

Il est temps pour Nico de revêtir son plus beau maillot nancéien, ses chaussettes porte-bonheur, ainsi que son éternel jogging Umbro, et de vous annoncer la création de sa rubrique sportive. 
Celui-ci, grand amateur de sport depuis sa plus tendre enfance, a trouvé claquette à sa chaussette dès son entrevue avec le légendaire Herr Lavalinho. Ce dernier lui a fait découvrir les Mythen und Leistungen, qui ont façonné la légende de son Kampus. A la suite de cet échange mémorable, Nico comprit que son destin était lié à une force supérieure : le rayonnement sportif du campus le plus titré et le plus redoutable de toute la communauté sciences piste.

Le projet collectif Africaction organisait sa soirée de retour sur projet : occasion pour les membres de l’association de partager leur expérience au Togo.
Un récapitulatif de la soirée, de la participation des projets et de l'ambiance globale.
Par Valentin Roussarie

NLP : Was hat euch dazu bewegt, euch für die Wahl des „Conseil de Vie du Campus“ aufzustellen?

Jerry: Was uns schockiert hat war der Populismus, den wir unter anderem bei anderen Wahlkampagnen hier, in Sciences Po, bemerkt haben. Auch in diesem Wahlkampf merkt man, dass die Teams teilweise keine relevanten Themen anbringen, sondern nur mit Bestechung arbeiten. Dieser Entwicklung wollen wir entgegenwirken.

NLP : Vous aspirez à intégrer le CVC. En quoi pensez-vous être représentatifs du campus ?

Nous sommes deux candidats d’origines différentes : Sarah est allemande, je suis français et nous avons des cercles d’amis larges et distincts. De plus, nous respectons la parité avec un binôme homme/femme. A ce titre, nous sommes assez représentatifs.

NLP : Patrick, ton échec au BDE explique-t-il ta candidature au CVC ? Une sorte de compensation ?

Pages