Facebook
  • Campus
Interview CVC - Kaoutar El Fray Ji et José De Andrade
Propos recueillis par Antoine Claval

NLP : Pourquoi vous présentez-vous au CVC ?

Nous nous présentons car nous sommes des étudiants internationaux. Nous pouvons rencontrer des difficultés avec la langue et nous sommes donc à même d’aider et de comprendre les autres élèves du campus. Notre volonté est d’apporter la chaleur et le soleil de nos pays d’origines (Brésil et Italie, ndlr) au campus de Nancy. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de représenter tous les élèves.

NLP : Ne pensez-vous pas que votre liste comporte un manque de représentativité, puisque vous êtes brésilien et italien sur un campus franco-allemand ?

Notre campus ne doit pas être enfermé dans une vision franco-allemande stricte car l’internationalité est un mot clé de Sciences Po. En cela, nous sommes très représentatifs. Cela ne pose pas de soucis au vu du large spectre de nationalités présentes à Nancy. Ce qui compte est que nous sommes tous des étudiants qui partageons les mêmes rêves, les mêmes attentes et le même plaisir d’étudier ici.

NLP : Quels sont vos projets pour notre campus ?

Le problème majeur du campus se situe au niveau de la nourriture. Avec les heures de cours et les nombreuses heures de visionnage de Yann Algan (rires ndlr), nous sommes stressés et nous avons peu de temps pour cuisiner. C’est pourquoi nous voulons un second micro-onde dans la cuisine pour limiter la queue, surtout lorsque nous n’avons que 30 minutes pour manger. Une autre idée serait  d’installer des fontaines à eau pour que les élèves soient bien hydratés. Un étudiant bien nourri et hydraté est un étudiant concentré (rires ndlr). Nous passons beaucoup de temps ici, tellement de temps qu’on a l’impression que le campus est notre deuxième maison. Il faut s’y sentir bien. Notre projet n’est pas fixé car nous allons évoluer avec vous si vous nous élisez ! Nous aimerions déposer une boite à idées pour pouvoir vous faire participer.

NLP : Pourquoi avez-vous été si peu présents pendant cette semaine de campagne ?

Comme vous le voyez (tousse ndlr) je suis malade et donc il était difficile de rencontrer José. Nous avons cependant beaucoup d’idées, que nous voulons mettre en pratique cet après-midi. Nous étions présents avec le cœur.

NLP : Pouvez-vous définir votre liste en 3 mots ?

Enthousiasme, chaleur et internationalité !