Facebook
  • Campus
Interview CVC - Sarah Lucia et Patrick Horstmeier
Propos recueillis par Antoine Dutta

NLP : Vous aspirez à intégrer le CVC. En quoi pensez-vous être représentatifs du campus ?

Nous sommes deux candidats d’origines différentes : Sarah est allemande, je suis français et nous avons des cercles d’amis larges et distincts. De plus, nous respectons la parité avec un binôme homme/femme. A ce titre, nous sommes assez représentatifs.

NLP : Patrick, ton échec au BDE explique-t-il ta candidature au CVC ? Une sorte de compensation ?

Ma candidature au CVC était déjà annoncée dans ma lettre de motivation de la procédure d’entrée à Sciences Po (tout le monde ment dans sa lettre de motivation ndlr). J’ai toujours voulu le faire, même si j’avais été élu au BDE (Patrick se prononce donc pour le cumul des mandats ndlr). Le CVC m’intéresse plus, je le trouve plus sérieux que le BDE, sans vouloir critiquer celui-ci. C’est une instance « par les élèves et pour les élèves » alors que le CVC va avoir une incidence sur l’ensemble des décisions administratives de Sciences Po.

NLP : Parlez-nous de vos promesses de campagne ?

Il ne faut pas voir le CVC comme une instance qui va réaliser des centaines de projets dans l’année. Son objectif est plutôt de s’occuper des questions administratives de la vie au sein du campus, qui seront débattues puis votées à chaque réunion sur des sujets aussi variés que le budget ou les choix pédagogiques. Notre leitmotiv est avant tout de permettre à chacun d’exprimer son avis, de proposer ses projets et de les faire remontrer jusqu’à l’administration. Nous avons cependant des engagements concrets comme l’installation d’un second micro-ondes dans la cuisine, qui sera bien utile pour la pause de 30 minutes les mercredis. Je pense que cette mesure suscitera l’approbation de tous. De plus, nous proposons la mise en place d’une signalétique pour les salles de cours, étant donné que même les 2A ne connaissent pas l’emplacement de celles-ci. Nous nous engageons à être à l’écoute de tout le monde et à systématiquement tenir le campus au courant de l’avancée des projets.

NLP : Peux-tu définir ta liste en 3 mots ?

Représentation, rigueur et convivialité.

NLP : Un dernier mot pour nos électeurs ?

Overdose de love, le campus est une famille ! Votez pour nous !