Facebook
  • Campus
Interview CVC - Solveig Meier et Guillaume Hiller
Propos recueillis par Julie Rouxel

NLP : Pourquoi vous présentez-vous tous les deux ? Pourquoi ce binôme ?

Solveig : J'étais motivée pour faire partie du CVC et j'ai appris que Guillaume l'était également.en parlant avec Pauline (sa coloc ndlr). Il ne savait cependant pas avec qui se présenter. Nous nous connaissions peu, même si nous avions déjà parlé 2/3 fois et que le feeling passait bien. Nous avons découvert que notre binôme est vraiment complémentaire: il permet de lier d'amitié différents groupes, je suis française et il est allemand, je suis une fille et il est un garçon. Dans ce sens je pense que nous représentons vraiment le campus.

Guillaume : En gros elle a eu pitié de moi (rire ndlr). En fait, l'avantage de ce binôme est que nous pouvons vraiment représenter plus de personnes car nous venons de deux horizons différents. Solveig essayera d'être la parole française et moi la parole allemande.

NLP : Quelle est votre principal atout face aux 5 listes concurrentes ?

Guillaume : Déjà, contrairement aux autres listes, nous avons été présents pendant la campagne, nous avons montré que nous étions là pour le campus. Mais c'est aussi notre pluridisciplinarité (rires ndlr). C'est quand même LE mot de SciencesPo, que nous espérons représenter au mieux.

Solveig : Je suis d'accord avec Guillaume. Par exemple la vidéo avec nos carottes, même si elle paraît inutile aux premiers abords, symbolise notre présence sur le campus, notre écoute des élèves si besoin mais aussi de l'administration. En résumé, nous sommes polyvalents !

NLP : Définition de votre équipe en 3 mots ?

Guillaume : Carotte 

Solveig : Persévérance

Guillaume : Négociateurs de qualité

NLP : Vous donnez parfois l'impression de faire une campagne BDE plutôt que CVC, et plus loufoque que sérieuse. Que répondez-vous à cela?

Solveig : Honnêtement, personne ne savait qu'il y avait une campagne CVC. Le seul moyen que nous avons trouvé pour être visible est donc de sortir du lot.

Guillaume : Dans un premier temps, il faut rappeler que le CVC représente les élèves, donc une campagne hyper sérieuse et un peu relou n'aurait pas été appropriée. En plus, notre but était de nous rendre intéressants pour tout le monde. Il fallait faire le contraire des autres listes, qui n'ont soit pas posté de programme, soit un programme que les gens n'ont pas lu.

Solveig : Exactement, on a fait un programme plus ludique. On a exposé nos 6 projets clairs et définis dans notre vidéo et ce programme est sérieux et concret. Je pense qu'il fallait dans un premier temps intéresser pour ensuite mettre en valeur notre projet. Rappelons qu'il nous reste encore 2 jours pour vous prouver notre sérieux et notre investissement.

Guillaume : Notre programme à suivre est top secret. Il est impossible de tout révéler maintenant, en plus Nicolas Le Port reste un journaliste du monde des médias donc on se méfie (rires ndlr).

NLP : Pourquoi avez-vous choisi la carotte pour vous représenter ? Poil de carotte comme Guillaume ?

Guillaume : C'était une idée assez spontanée. Nous avons longtemps réfléchi à choisir un autre légume sans trouver, parce que la carotte est un peu LE légume par excellence. En plus, chacun peut s'identifier à la carotte. Vous pouvez voir sur notre vidéo de campagne que chacun était content de trouver la carotte et avait une envie soudaine de la croquer.

Solveig : On a aussi longuement hésité par peur que tout le monde fasse le lien avec les cheveux de Guillaume. Mais la carotte, c'est juste le meilleur légume…Tout est dit !