Facebook
  • Culture
La renaissance du rock à travers le rap

 

Il est de plus en plus complexe de ranger des artistes, des chansons et des albums dans des cases ou dans des genres de musique. Si ces genres sont évoqués ici, c’est avant tout pour aider le lecteur à avoir une idée de quel type de musique il est question.

Avant de débuter, il est primordial de donner une indication supplémentaire ; dans cet article, le « rock » est considéré comme un tout, c’est-à-dire qu’il ne faut pas nécessairement penser uniquement au rock dit « classique » de Jimmy Hendrix et des Rolling Stones du siècle dernier, mais également aux sous-genres - tels le punk, le grunge, ou encore au rock plus récent.

Enfin, j’invite tout le monde qui souhaite en apprendre plus sur le sujet à écouter les artistes évoqués afin de pouvoir se faire une propre image de la sous-catégorie de rap évoquée dans l’article.  

Le rap a vu le jour au cours des années 70 et a connu un véritable âge d’or dans les années 90 avec Mobb Deep, Eazy-E, Ice Cube, 2pac et Notorious B.I.G pour n’en citer que quelques-uns.  Son gain en notoriété continua et sa culture devint plus populaire et accessible à tous, alors qu’il avait longtemps souffert d’une réputation de musique de ‘criminels’. En ce début du 21ème siècle, si l’on en croit les classements, le rap est devenu le style de musique le plus écouté par les jeunes aussi bien aux Etats-Unis qu’en France.

Inversement, le Rock, qui pendant longtemps fut le style par excellence au 20ème siècle, a pu constater son propre déclin. Largement dépassé par la musique électronique et le hip hop, le rock redevient, comme à son origine, plus underground. L’époque où les groupes comme Sum41 et Blink182 berçaient les lycéens semble être depuis longtemps révolue.

Et pourtant, on peut observer un phénomène assez intéressant. Le rap -gagnant en popularité - a commencé à se diversifier. C’est d’ailleurs souvent le cas avec tous les styles de musique, lorsqu’ils deviennent plus écoutés. Des sous-catégories se sont formées. Parmi ces sous-catégories, ‘le Soundcloud rap’ ou encore ‘emo trap’ est apparu. Il est souvent assimilé au Rock, étant fortement influencé par celui-ci.

Les plus grands représentants de ce sous-genre le défendent d’ailleurs bien. S’agirait-il d’une renaissance du rock à travers le rap ? Que ce soit XXXTentacion, Lil Peep, Lil Uzi vert, Les $uicideboy$, Ghostemane ou encore Juice WRLD, tous les artistes de ce genre incorporent dans leurs styles de nombreux éléments typiques du rock, laissant croire à une renaissance du rock.

 

Commençons avec l’élément que l’on repère le plus rapidement : les thèmes abordés. En effet, alors que les sujets les plus abordés dans le rap sont l’ego trip (où le rappeur se montre comme le meilleur, le prodige du rap), ou encore l’argent, le sexe et le machisme, cette nouvelle vague de rap n’hésite pas à s’ouvrir d’avantage et à évoquer d’autres thèmes. Les sujets tels que l’amour, la dépression, la consommation de drogues comme le Xanax ou encore les opioïdes et le suicide sont des thèmes qui n’ont rien d’anodin dans cette sous-catégorie de rap. Juice World, dans ‘Lucid Dreams’, Lil Peep dans ‘The Brightside’ et ‘Better Off (Dying)’ ou encore Lil Uzi vert dans ‘XO Tour Lif3’ illustrent cela en évoquant ces thèmes, que l’on retrouve plus souvent dans le rap que dans le rock.

A cela s’ajoutent des éléments stylistiques: là où les rappeurs avaient autrefois l’image de grands musclés avec chaîne en or et vêtements deux tailles plus grandes, nouveau rappeur, lui, est influencé par le mouvement de Rock grunge. En effet, il a les cheveux longs ou de toutes les couleurs, avec un style de vêtements volontairement négligé,  en s’inspirant de personnalités telles que Kurt Cobain ou de la scène punk. De plus, des tatouages ‘classiques’ sont remplacés par des tatouages sur le visage, aussi appelés ‘face tats’, qui sont de plus en plus fréquents. Ainsi, les $uicideboy$ et Lil Peep n’ont d’apparence aucun style de rappeur mais, au contraire, plutôt celui de véritable Rockstar. Ces rappeurs mènent d’ailleurs souvent une vie plus assimilée à celle d’une Rockstar que celle d’un rappeur : concerts fous, peu de sommeil et consommation excessive de drogues. (mettre photo d’un des artistes ici pour repérer le style inhabituel)

Ce style de vie et les thèmes abordés peuvent être expliqués par les influences de ces artistes, qui sont d’ailleurs différentes de celles des rappeurs plus ‘traditionnels’. Les $uicideboy$ citent The Doors comme influence principale, Lil Peep, lui, cite Kurt Cobain, David Bowie, Frank Ocean et Blink182. XXXTentacion cite également Kurt Cobain. Ces influences sont très inhabituelles pour des rappeurs ; rappelons ici que dans les personnalités citées en tant qu’influence, il s’agit exclusivement d’artistes du domaine du rock , et non pas, comme on pourrait le penser, de rappeurs.   

Bien que ces éléments jouent un rôle important, ce qui permet réellement de parler de la renaissance du rock sont à la fois les instrumentales, les sample et les sons utilisés par ces artistes.

 

Commençons par les sample (des échantillonnages de musiques existantes réutilisés) où des chansons de rock sont réellement recyclées. ‘Wonderwall’ de Oasis, ‘Unholy Confessions’ de Avenged Sevenfold ou encore ‘the fallen interlude’ de Blink182 : tous sont des morceaux de rock réutilisés dans les chansons de Lil Peep, changeant la facette de la musique en l’éloignant du rap plus conventionnel.  On peut ici littéralement parler de renaissance du rock, sachant que les morceaux sont réutilisés presque tels quels et donnent alors aux chansons de Lil Peep une forte tonalité rock.

D’autres, comme XXXTentacion préfèrent utiliser des guitares dans leurs chansons que ce soit dans ‘Garette’s revenge’ ou ‘Jocelyn Flores’ ou encore Lil Peep dans ‘Save that shit’, ‘Star shopping’ et ‘Girls’. Ici, le choix des instruments est très intéressant. Il s’agit effectivement de guitares, accompagnant un rythme très ‘rock’, qui  rappellent fortement le Rock plutôt que  le rap. D’ailleurs, si on ne connaît pas les artistes, on pourrait croire qu’il ne s’agit ici pas de rappeurs.

Enfin, les effets employés dans les chansons sont un dernier moyen de rappeler le rock. La distorsion et l’overdrive sont des effets que l’on retrouve lorsqu’un son est saturé (de manière volontaire ou non). Historiquement, la distorsion est utilisée avant tout pour dénaturer les sons de guitares ou lorsque les hauts parleurs sont à leur maximum, ce qui compresse les sons. Or, cette mode est omniprésente dans le rock. Que ce soit pour les groupes de métal, punk où la distorsion et l’overdrive sont utilisés pour dénaturer les son et pour rendre la musique plus ‘aggressive’, ou dans le grunge, comme le montre les morceaux joués en concert de Nirvana par exemple, on retrouve cette tendance fréquemment.  Cette nouvelle vague de rappeurs l’utilise elle aussi, cette fois pour accentuer les basses. Le résultat final est le même : on a une impression de musique ‘négligée’ et underground, plus brutale que les chansons qu’on entend habituellement. Ainsi, les chansons de XXXTentacion ‘#IMSIPPINTEAINYOHOOD’, ‘YuNg BrAtZ’ et ‘RIP Roach’ rappellent avant tout le death metal plutôt que le rap, justement à travers l’utilisation de cette distorsion.  Cela est aussi vrai pour les $uicideboy$ et leurs chansons, dans lesquelles on le remarque particulièrement dans ‘Temple Spray’ et ‘EXODUS’.

    Rajoutez des voix qui crient et des refrains chantés, et le produit final est là ! Il est alors difficile de dire s’il s’agit de rock ou de rap. L’exemple par excellence ? ‘schizophrenia’ et ‘King’ de XXXTentacion ou ‘awful things’ et ‘the brightside’ de Lil Peep ainsi que ‘Paris’ et ‘NIGHTMARE CHOIR’ des $uicideboy$. Le rap ‘parlé’ traditionnel, est peu représenté. Le rap rapide que l’on retrouve chez Eminem par exemple, est ici également sous- représenté, même si toujours existant.

 

Lorsqu’on combine tous ces éléments entre eux, on se rend rapidement compte que la musique créée est loin du rap traditionnel et semble même parfois appartenir entièrement au Rock, permettant de parler de réelle renaissance du rock. En effet, des artistes habillés comme des rockeurs, ayant des rockeurs comme influence, utilisant des sons, des effets et des thèmes habituellement traités dans le rock n’ont rien du rappeur classique. C’est d’ailleurs à ce moment-là que le classement des artistes dans des genres musicaux devient problématique.

Un autre souci se pose dans cette sphère musicale : le mouvement du rap-rock meurt aussi rapidement qu’il est né. Alors qu’il a débuté autour de 2015-2016, le mouvement a déjà perdu deux de ses plus grands artistes, XXXTentacion et Lil Peep, morts respectivement à 20 et 21 ans en 2018 et 2017 (la mort jeune, encore un point commun avec le rock ? c.f. le club des 27). Lil Uzi Vert, autre artiste important du mouvement a décidé de mettre fin à sa carrière fin 2018, laissant ce mouvement dans une situation précaire. es $uicideboy$ restent maintenant les  plus grands représentants du mouvement. Cela est également expliqué par Ruby da Cherry l’un des artistes de ce mouvement et membre des $uicideboy$: ‘C’est l’ombre du rap, si tu l’éclaires, tu te rends compte qu’il n’y a rien’.

Par Nico Rispal