CULTURE

Dans le cadre du Festival International du Film Nancy Lorraine, Court-Mais-Trash et Der Parvenu se sont associés pour écrire une série de critiques des films présentés : Fleur Klein, Margot Ossoala, Armand Desponts et Alexandre Bogdanoff ont assisté, chacun d'entre eux, à une avant-première. Ils nous en livrent leurs impressions en quatre critiques dans ce dossier.

En partenariat avec Court-Mais-Trash

Premier film de Stéphanie di Giusto, La Danseuse nous plonge dans un univers féerique et lointain. On part à la découverte du destin méconnu de Loïe Fuller, pionnière de la danse moderne du siècle dernier. Le numéro de la « fée électrique » est une fête pour les sens.

par Margot Ossola

Suivant les périples d’une jeune fille prête à tout pour sortir de la misère, Divines livre un portrait cru de la banlieue et des rêves de sa jeunesse. Un des grands films de 2016.
Gagner beaucoup d’argent et quitter sa banlieue : telles sont les aspirations de l’ambitieuse Dounia. Vivant seule avec une mère instable, la jeune fille commence par voler dans les supermarchés...

par Fleur Klein

Après avoir été tabassé par son père, Soane est chassé de chez lui. A son arrivée en France, c’est la déconvenue. Les problèmes s’accumulent, et Soane s’endette dangereusement. Il sait que s’il revient à Wallis, son père le tuera. Mais le jeune homme va se ressaisir, et devenir peu à peu adulte...

par Alexandre Bogdanoff

Après s'être fait déporter au Mexique, pays de ses parents, Nero décide de repasser la frontière coûte que coûte.
De l'autre côté du mur, il n'a qu'un seul plan pour échapper au sombre destin des clandestins : s'engager dans l'armée pendant deux ans afin d'obtenir la Green Card et devenir citoyen américain.

par Armand Desponts

Pages