POLITIQUE

« Cause toujours » ; une réflexion sur la persistance des inégalités hommes-femmes.

Par Caroline Dalheimer

Croyez-le ou non, la bienveillance est au cœur du projet de Sciences Po Droite. Aussi voulons-nous commencer notre déclaration en reconnaissant à la tribune de Sciences Po Gauche une grande utilité, celle d’avoir soulevé un débat, qui, en définitive, interroge la conscience de chacun sur ce que devrait être notre vie commune.
En termes d’intérêt, force est de constater que ce fut le seul.

Cet article protestant contre le maintien des cours le lundi 11 novembre ne sera ni réactionnaire, ni pourri par un ultra patriotisme haineux. Il ne sera pas non plus donneur de leçon, larmoyant ou utopiste. Comme moi, de nombreuses personnes ont été dérangées par la décision de continuer notre confortable routine de campus en ignorant ce jour symbolique.

622 noms chaque jour un peu plus traînés dans la boue. 622 noms s’effaçant dans l’ombre. Des images, des sons, des sourires arrachés au monde et à leurs familles. 622 noms qui crient, 622 noms qui saignent, 622 noms qui meurent. Et ce dans la quasi-indifférence générale.

Par Josef Nasr

Hervé Féron, 62 Jahre alt, ist Bürgermeister der 9.000-Seelen-Gemeinde Tomblaine in der Agglomeration Nancy. Ich treffe ihn am 31. Januar, einen Monat nach seinem bisher größten Coup. Mehr als 2,5 Millionen Menschen haben ihn nun schon auf ihren Bildschirmen gesehen.

Von Jonathan Fridman

Les prisons sont la face cachée de beaucoup d’Etats, elles témoignent de leur culture. Ainsi, les différences qui existent entre prisons américaines, françaises ou scandinaves exposent les conceptions antagoniques du rapport à la délinquance et la criminalité de ces pays.

Par Azilis Inguenault

Dans le cadre de la COP 54 organisée par Sciences Po Environnement, Der Parvenu a eu l'occasion d'interviewer Jochen Eisenburger, assistant parlementaire d'une députée allemande du Parti Vert Européen et vice-président de la Commission de la culture et de l'éducation.

Par Eva Marxer

Cette plaie, c’est la crise israélo-palestinienne. Elle dure depuis 1948, et la « guerre d’indépendance » d’Israël face aux Etats Arabes, qui refusaient de voir naître un Etat Juif sur les terres Palestiniennes.

Par Augustin Normand

Le 23 Janvier, le Président de l’Assemblée Nationale vénézuélienne, Juan Guaido, s’est proclamé Président par intérim du pays. Cette annonce, qui a pris de cours de nombreux analystes, intervient dans le contexte de la crise économique qui secoue le pays depuis 2014, doublée d’une crise politique depuis mai 2017. C’est donc désormais dans un pays déchiré par une triple crise, économique, politique et institutionnelle, que se joue une des plus graves crises humanitaires jamais recensée en Amérique Latine.

Par Augustin Normand

Cela part souvent d’une bonne intention : le désir d’aider autrui, de se rendre utile à sa propre échelle individuelle, de concrétiser ces idéaux parfois abstraits de fraternité et de solidarité ; bref, le rêve, quelque peu naïf et utopique peut-être, de contribuer à rendre le monde un peu meilleur que ce qu’il l’est aujourd’hui. L’engagement est donc louable. Mais malheureusement, son résultat est parfois à l’exact opposé de ce que l’on voulait réaliser.

Par Morgane Anneix

Sixième chronique de la série "Le Malaise de Vitruve".
Deuxième parti de l'article: Connaître la torture, mieux la combattre

Par Anna Riolacci

Cinquième chronique de la série "Le Malaise de Vitruve"
.

Par Augustin Normand

Quatrième chronique de la série Le malaise de Vitruve
Première partie de l'article Connaître la torture, mieux la combattre.

Par Anna Riolacci

Une belle femme habillée en blanc passe en jeep dans les plaines africaines, accompagnée d’hommes noirs qui lui font visiter leur territoire. Cette image est issue de Souvenirs d’Afrique, un film de 1986 dans lequel Meryl Streep joue une jeune femme blanche arpentant le continent Africain.

Par Léo Schillmöller

Au cours du Green Forum, Le Parvenu a pu rencontrer Jean-Philippe Tanguy, délégué national de Debout la France, en charge des projets et de la stratégie.

Propos recueillis par Thibault Michelin et Eva Marxer

   « [C’est] une continuation de la conspiration des gouvernements de la région à la solde des États-Unis et qui cherchent à répandre l'insécurité dans notre cher pays. » a déclaré le président iranien Hassan Rohani en réagissant à la cruelle attaque terroriste d’Ahvaz du 22 Septembre dernier, qui avait eu lieu lors d’un défilé militaire. C’est l’attaque la plus importante qu’ait connu le pays depuis 8 ans.

Par Léo Schillmöller

Au cours du Green Forum de ce samedi 5 octobre, nous avons rencontré Gilles Billot, secrétaire régional d’Europe Ecologie Les Verts Lorraine. Ce garde-forestier et ancien conseiller municipal évoque avec nous l’écologie à l’échelle nationale et européenne.

Propos recueillis par Eva Marxer

Le 24 mars 2018 restera une date fatidique de la présidence Trump, voire de l’histoire de la politique américaine. A Washington D.C., pas moins de 800 000 personnes, dont une large majorité de jeunes lycéens et étudiants, ont pris part à ce qui pourrait être la plus grande manifestation que les États-Unis aient jamais connue.

Par Bilal Berady

En même temps : les trois mots magiques du nouveau président. Ils décrivent une politique qui dépasse le clivage entre gauche et droite ; une politique qui s’est installée à l’Élysée. En ce qui concerne le positionnement de La République en Marche en vue des élections européennes de 2019, ils semblent rester les mots d’ordre. D’un côté le mouvement soutient des mesures qui permettent plus de démocratie à l’échelle européenne et EN MÊME TEMPS, il s’oppose à d’autres mesures qui permettent plus de démocratie à l’échelle européenne. Quel paradoxe !

Par Florian Dierich

Pages