POLITIQUE

Engagement, valeurs, poésie : dans une interview accordée au Parvenu et à Europe’n’Roll, Christiane Taubira aborde des thématiques politiques autant que personnelles. « J’estime qu’à un moment ou un autre, je dois répondre de l’état de la société », a notamment confié l’ancienne garde des sceaux.

Propos recueillis par Bruno Kalouaz, Julie Wagner et Sébastien Grob.

C’était une visite attendue et la salle comble lui semblait acquise. Sortie de son silence, l’ancienne Garde des Sceaux a tenu à répondre présente à l’invitation des élèves du campus franco-allemand de Sciences Po Nancy. L’occasion également de s’adresser directement à la jeunesse pour qui elle se dit “prête à tout”.

par Thibaut DE MAISTRE (Europe'N Roll)

Un œil vous regarde. Froid, parfaitement sphérique, avec des pupilles bleutées, dont la couleur contraste avec le rouge des vaisseaux sanguins et le blanc ; immobile, il vous fixe. Comme un loup fixe sa proie. Où vous allez, il vous suit, où vous dormez, il vous observe, où vous parlez, il vous surveille.
L’œil ne bouge jamais.

par Phillipe Pernot

Als mir mein Mitbewohner vor einigen Wochen die scheinbar simple Frage stellte, was denn eigentlich deutsch sei, flüchtete ich mich in gefährlichen Halbwahrheiten gar Klischees. Deutsche seien zielstrebig, von einer gewissen Bescheidenheit geprägt und organisatorisch begabt. Bald darauf kamen mir erste Zweifel an meiner Spontanaussage. Was ist denn überhaupt „deutsch“ in Zeiten von deutsch-französischen Campusse und einer multikulturellen deutschen Gesellschaft?

par Lukas Schneider

Comme annoncé, les élections régionales se sont déroulées en France ces 6 et 13 décembre derniers. Le Parvenu vous livre un petit résumé des quelques bizarreries de ce scrutin. Front antidémocratique, cumulards et autres sursauts régionalistes en font partie. De l’avis général, aucune des trois forces présentes au second tour des élections régionales de 2015 ne peut revendiquer de véritable victoire. D’ailleurs, aucun dirigeant de parti ne s’est risqué à le faire.

par Léo Clavurier

Pages